APREX Solutions traque les anomalies au cœur de l’industrie

APREX Solutions traque les anomalies au cœur de l’industrie

01 07 2021 - Romain Baude

« Contrôle qualité, contrôle de procédés de fabrication, contrôle d’environnement de production »

Leurs solutions logicielles maison apportent de l’intelligence aux machines. La jeune société nancéienne Aprex s’est développée en quelques années autour de la traduction des images. Ses systèmes fins de décryptage commencent à être employés par l’industrie et embarqués sur des robots.

Bébé de l’lnstitut Jean-Lamour et de l’incubateur lorrain , cette pouponnière prolifique où se mélangent génie, puissance publique et chercheurs de pépites, Aprex solutions est née à Nancy (54) en 2017 d’une collision de cellules grises. La société est fondée par Romain Baude, docteur en physique et ingénierie des plasmas, Mickaël Désécures, ingénieur en fusion nucléaire et docteur en physique, Frédéric Brochard, chercheur au CNRS et spécialiste en imagerie rapide, et Jamal Bougdira, professeur à la faculté des Sciences et technologies de l’Université de Lorraine. Ces esprits brillants ont développé une suite logicielle capable de faire parler les images fixes et animées. Leur produit, baptisé « Aprex Track » vise à dépasser les limites actuelles de l’analyse d’images. Il a fallu une dizaine d’années à l’équipe de scientifiques pour le développer et le consolider. Aujourd’hui , la technologie est aboutie et continue d’évoluer. La société compte une dizaine de collaborateurs et entre réellement en phase de commercialisation. Ce qu’elle propose, de l’expertise – ses créateurs possèdent tous une expérience de l’analyse d’images dans le nucléaire – et de la flexibilité. Romain Baude, président d’Aprex solutions, détaille l’objet : « Notre suite logicielle permet de faire du contrôle, essentiellement. »

Inspecter 100 images par seconde

Contrôle de la qualité, c’est-à-dire s’assurer qu’un produit est bien conforme au cahier des charges prédéfini ; contrôle de procédés de fabrication , comment des pièces sont assemblées, et contrôle d’environnement de production pour du guidage de robots, 20, 30 avec ou sans intelligence artificielle. » Aprex Track embarque ainsi de la nuance et du discernement dans des machines. « En installant des caméras qui vont renseigner le robot sur les conditions exactes de son environnement , on apporte de la finesse dans l’exécution de ses tâches. On va pouvoir le guider ou lui permettre d’appréhender certaines situations. Dans la logistique, par exemple, un robot ne peut pas savoir si un carton est à l’endroit ou à l’envers. La caméra va donc pouvoir dire au robot dans quel sens est orienté le carton et où le déposer. » Adapté à la demande, le système d’Aprex trouve d’autres applications. Il peut déceler une bulle d’air dans un matériau, une aspérité sur une surface ou l’absence de déchirures sur des pièces en plastique. Aprex Track peut inspecter près de 100 images par seconde. Une cadence que l’œil est incapable de suivre. « En revanche, souligne Romain Baude, nous estimons au sein d’Aprex que si la technologie est parfaite pour détecter les anomalies, l’intervention d’un opérateur est plus que pertinente pour évaluer la gravité du problème et prendre une décision quant à sa résolution. » Aprex tient à ce qu’un cœur batte dans la poitrine de l’industrie 4.0.

Mikaël Désécures et Romain Baude à L’Institut Jean Lamour / Photo : Clotilde Verdenal@L’oeilCréatif

Article de l’Est Républicain – Région Lorraine / Samedi 19 juin 2021

Auteur Thierry FEDRIGO / Photo L’Oeil Créatif

Lire l’article sur L’Est Républicain : https://www.estrepublicain.fr/economie/2021/06/19/aprex-solutions-l-analyse-d-images-au-coeur-de-l-industrie


Tags liés à l'article

Article précédent

APREX Solutions : acteur d’une découverte fondamentale en rhéologie reconnue au niveau international

Article suivant

APREX : enfin de retour sur les salons !

CE SITE WEB UTILISE DES COOKIES.

Acceptez-vous le dépôt et la lecture de cookies afin d'analyser votre navigation et nous permettre de mesurer l'audience de notre site internet ?